Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
STREET      LATINA

embarquez pour un voyage musical dans les pays d'influences latines.

Alex Conde, sa musique est le fruit de ses racines.

Le  brillant pianiste de jazz flamenco natif de Valence  (Espagne), présente son dernier projet musical "Descarga For Bud", edité sous le label Sedajazz.

A l'âge de quatre ans  les parents d'Alex Conde lui offrent son premier clavier et l'encouragent à suivre ses premiers cours de piano. Son père Alejandro Conde est un interprète de Copla reconnu avec plus de vingt albums à son actif. Il abreuve son fils pendant toute son enfance d'un repertoire d'oeuvres populaires de flamenco. Fort de cette  culture ,il s'inscrit dans son conservatoire natal et obtient un diplome  en musique Classique .Il poursuit ses études au sein  du Liceu de Barcelone en section Jazz et ressort avec un diplome d'excellence. Afin de parachever son parcours il se rend  aux états Unis à Boston pour étudier dans le prestigieux Bercklee College of Music et fini à New york au Aaron Copland School of Music ou il obtient sa maitrise en piano jazz.

Il débute sa carrière en composant des oeuvres symphoniques et des pièces pour Quintete à cordes.

Conde s’est produit aux Etats Unis ,en Espagne et dans le monde entier avec des ensembles de Flamenco, (l'Aspen Santa fe Ballet et le Theatre Flamenco de San Francisco entre autre ) mais aussi avec de nombreux grands artistes de cet art comme Diego el Cigala, Nino de los Reyes, José Luis Rodríguez, Kina Mendez, Bandolero, Ramon Porrina.

En parallèle il joue dans des festivals internationaux de jazz et de musiques du monde avec des personalités incontounables de cet univers comme John Patitucci, Eddie Palmieri, Conrad Herwig, et Chucho Valdés.

Les quatres précédents opus qui composent la discographie d'Alex sont enregistrés avec des célébrités  dans un univers jazz flamenco. "Jazz And Claps" (2006) "Barrio Del Carmen" (2013)"Descarga for Monk" (2015) "Origins" (2018) 

Le nouveau "Descarga For Bud" reprend neufs standarts de l'illustre pianiste de jazz Bud Powell pour lesquels Conde réinvente à partir d'un socle BeBop une fusion entre la musique afrocaribéenne et les musiques traditionelles ibériques.

Afin d'atteindre l'excellence dans ce projet, il s'entoure d'un trio magique composé de musiciens chevronnés, le bassiste Jeff Chambers le percutionniste John Santos et le batteur Colin Douglas.

La pochette  illustre avec humour l'immense défi qu'Alex Condé a su relever grace à son talent incroyable.

Alex tel un Don Quichotte s'attaque à ce piano géant truffé des mélodies de l'ère  BeBop de Bud Powell

 " le virtuose aux dix doigts de génie".

 

L'album débute avec "The Fruit".la composition progresse tel un wagon sur la galaxie "Budérienne".Elle nous permet d'apprécier dans un arrangement bulerias,le Bebop du trompétiste Mike Olmos que l’on retrouvera également sur la rumba "Tempus Fugit" .

"Oblivion", "Parisian Thoroughfare" , "Bouncing With Bird", nous enivrent avec des orchestrations aux accents de Flamenco traditionnels (bulerias), portées par une interprétation remarquée de Sergio Martinez au cajon et au claps et du guitariste José Luiz de La Paz.

Le moment de romantisme et de douceur est à découvrir dans"Dusk In Saudie" ou Conde nous offre une Soléa mise  en valeur par les harmonies et l'élégance de son jeu d’une finesse absolue.

"Hallucinations" nous amène dans un univers Latin Jazz où l’ on peut apprécier l'étourdissant solo du bassiste  Jeff Chambers

Le joueur  de Steel Pan Steff Narrel  est invité à doubler les accords du piano sur la mélodie de "Waill" pour la transformer en un Calypso festif.

On achève  notre écoute avec Célia, une chevauchée fantastique entre les arabesques des ivoires de Conde  et la  rythmique de son trio virtuose.

Cet album est un merveilleux recueil de l’anthologie du piano Bop de Bud Powell revisité par Alex Conde dans son univers musical fortement influencé par ses racines.

Il parviendra à émerveiller les amoureux du Flamenco et les mélomanes de jazz dans une communion musicale sans frontières.

Commenter cet article

Ma liste de lecture