Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
STREET      LATINA

embarquez pour un voyage musical dans les pays d'influences latines.

Eliel Lazo: la naissance du Chill-Out Afrocubain

ELIEL WILLIAMS LAZO LINARES est un percussionniste cubain, auteur-compositeur producteur, expatrié à Copenhague.

A l'aube de ces dix neufs ans il obtient le Prix International de Percussion Percuba  à la Havane. Celui-ci valide ses années d'études à l'école de percussion du chanteur et percussionniste OSCAR VALDES ancien membre du groupe IRAKERE.

L'année suivante il est invité une première fois par le Danish Radio Big Band. Grâce à son talent il arrive à s'imposer au sein de cette formation. Le Danemark devient  donc l'épicentre de ses voyages et rencontres avec des célébrités mondiale, il décide donc de s'y installer en 2007.

Il à collaboré avec Michel Camilo, Oscar et Chucho Valdes, Tata Guines, Herbie Hancock, Bob Mintzer mais aussi avec des groupes comme Diakara, Klimax,  TipToe Big Band,Wdr Big Band, BBC Big Band.

C'est en 2004 qu'il sort son premier album "Art Ensemble Of Havana"  sous le label japonais Commodo Depot Inc.

Ces deux opus suivants sont édités par le label Danois Stunt Records. 

 

"Blanco Y Negro" édité en 2005, entouré d'un quintet Cubano-Danois.

 

"El Conguero" sortie en 2010 accompagné d'un quartet de renom, composé du trompettiste Cubain Alexander Abreu, et son compatriote le pianiste Chucho Valdes, du danois  Mikkel Nordso à la guitare et le batteur et percussionniste américain Raul Rekow (qui c'est produit au coté de Santana pendant 37 ans).Avec cet album il recoit le prix de la musique Danoise du meilleur album de l'année dans la catégorie musique du monde.

En 2014, il lance les "Cuban Nights".Ce sont des concerts itinérants sur les scènes Danoise ou il invite des artistes Locaux et cubains à partager ces moments live.

De ces soirées mémorables naît l'idée d'un nouveau projet musical la création de : THE CUBAN FUNK MACHINE. C'est un groupe de Funk Cubain qui apporte une énergie survitaminées et festive, à la croisée des chemins entre la musique afro-cubaine,le blues ,le funk et le jazz.

Deux albums résulte de cette collaboration,

"Eliel Lazo & The Cuban Funk Machine" sorti en 2014  enregistré notamment en compagnie du saxophoniste BOB MINTZER.

 

 

"Dance or Die" édité en 2019 est un recueil funk, soul, disco épicé de rythmes afro-cubain.

cf: allevents.in

cf: allevents.in

Changement de décor avec ce sixième album Eliel nous propose un voyage relaxant tout en cool attitude.

Son trio est composé de deux musiciens Danois ,le compositeur et guitariste Zacharias Williams Celinder, et l'organiste Kjeld Lauritsen.

L'album s'ouvre de façon magistrale avec cet "Afrocuban Chill Out" ou la simple évocation du titre nous révèle tout sur l'univers de cet opus. Cette joyeuse ritournelle calme et festive à la fois nous permet d’apprécier les solos de l’organiste et du guitariste.

On retrouve ce titre à la fin de l'album dans une versions live avec un tempo plus rapide avec en prime le solo de tumbadoras d'Eliel.

"Rico, Bueno y Sabroso" (riche,bon et savoureux) enthousiasmera les danseurs avec ses rythmes entre le  cha cha cha  et le mambo qui n'est pas sans nous évoquer la grande époque del "rey del timbal" (TITO PUENTE).

"Lonnie's Lullabaye" nous transmet une très grandes émotions avec ces sonorités gospels. Si vous fermé les yeux vous allez être rapidement envoûté et vous vous surprendrez à balancer de manière langoureuse de droite à gauche vos bras en l'air en invoquant dieux  "AMEN". (souvenir d'un voyage à harlem ?)

"Mujer" est une déclaration à "La reina de su corazon" sur lequel Eliel Lazo s'exprime à loisir sur cette rumba festive dons l'introduction de Zacharias nous plonge dans des sonorités proches de Santana

"Tourists On Bikes" ca y et la on est dans le pur morceaux Chill-out avec sa mélodie reposante et son tempo modéré ou chaque protagoniste s'exprime dans des phrasées très jazzy le tout soutenue par la rythmique enivrante du boss. Le titre finie dans un univers très boogaloo

"Habana" déjà présent sur l'album "El Conguero" est ici revisité dans une version toute en cool attitude.

"La Fortezza Dei grandi Perche" composé par le bandonéoniste Argentin Astor Piazzola est reconsidéré dans une version qui fait le pont entre la bossa et le Cha ha Cha.

"Sangre" est une rumba Funky sur laquelle Eliel Lazo invoque les Orishas par le chant et ces percussions.

"Africa" est un enregistrement live qui clôture cet album dans une ambiance très jazz. Il nous permet d'apprécier une dernières fois le trio dans des solos de grande classe avec trois minutes exclusivement réservé aux maîtres de cérémonies.

Ce sixième opus est une pure réussite qui ravira un large public autour de ce projet musical qui marque l’avènement du Chill-out Afrocubain.

On espére pouvoir prochainement  l'ecouter en live sur une scène Francaise.

Commenter cet article

Ma liste de lecture